Et toi, le spam, tu le vis comment ?

Dès maintenant, je me rends compte que cet article va être très difficile à bien structurer.

Donc, mise en situation pour que ça devienne beaucoup plus simple : on est potes (« Ah nan désolé ça c’est juste pas possible quoi ». Arrête, STP.), on prend un galo (50 cl) au meilleur bar de Challans (l’Albanera je crois, je ne fréquente pas les bars de Challans. Trop loin, trop risqué.), et notre seconde bière est à 57% vide, environ.

On fait ou on a fait, tous deux, des choses pas clean qu’on appelle « spam », que ce soit au niveau du linking ou du contenu (vol, nan « scrap » c’est + sexy, pardon) ou… Bon tu vois le truc, je vais pas t’apprendre ce qu’est le spam quand même. Ça fait 9 ans me concernant, à diverses intensités. Ni enfant de cœur, ni FDP.

Là Stéphane (ouais Steph’ c’est un prénom de personne cool), tu me demandes :

  • Et sinon, les affaires, comment ça va ?
  • Bah écoute financièrement ça va, comme tu le sais… j’peux pas te cacher mon goût pour les voitures de luxe, t’as le Scénic sous tes yeux quoi… Nan le souci tu vois, c’est qu’en ce moment, je me pose pas mal de questions sur ce qu’on fait.
  • C’est-à-dire ?
  • Bah ché pas, chui peut-être à un tournant de ma vie, je pense au passé, à ce que j’ai fait jusque là, mais aussi à l’avenir : qu’est-ce que je veux faire now.
  • Je vois oué, t’as toujours trop réfléchi toi, c’est d’ailleurs pour ça que t’as jamais pu attraper Annabelle.
  • Mais tg pt1. Je suis sérieux.
  • Bah… moi aussi ! Nan mais continue… Donc, le spam, oui ?
  • Bah d’un côté j’assume de vivre, en partie, grâce au pourrissage du web ou au parasitisme, tu le sais, aucun problème là-dessus. Mais d’un autre, je n’en suis absolument pas fier, ouais, bon, normal hein. Bien sûr, j’pourrais tout arrêter mais le truc c’est que je ne sais rien faire de + rentable, m’enfin j’connais pas meilleur taux horaire. Pire encore : j’aime bien ça, en tout cas bien + que le watate.
  • Oui, et ?
  • Bah ché pas, d’un côté ça remplit mon frigo mais d’un autre c’est pourri, illégal même parfois (edit car certains se font des films : vous savez, pomper une photo via Google Images sans l’accord de son ayant-droit, c’est – déjà – illégal), pas bon pour mon karma. Et toi, comment tu vis tout ça ?

Et là, c’est à vous de jouer. Vos réactions m’aideront certainement à y voir + clair et à avancer.

Merci pour votre future participation donc.

Articles liés (pour de vrai)

30 commentaires

  • Yann 11 décembre 2015 Reply

    Je vis ça mal quand je m’arrête et que je prends le temps d’y penser, mais c’est une occasion quasiment unique (en tout cas légalement) de changer le mode de vie de mes proches, donc je le fais.

    Par contre je suis conscient que ça n’apporte rien à personne (voir même que c’est nocif dans certaines niches), que c’est abrutissant au possible et que ma vie perso serait plus belle avec un vrai projet positif mais c’est le jeu, pour l’instant.

    • Bertrand 11 décembre 2015 Reply

      Merci pour ce retour Yann. On en est au même stade.

      Quand on a la tête dans le guidon, effectivement, on ne se pose pas ce genre de questions, ce souci devient annexe malgré son importance. Je bosse donc j’oublie.

  • RaphSEO 11 décembre 2015 Reply

    Hello, j’avais lu une 1ere fois et m’étais dit qu tu en disais trop ou pas assez.
    Puis j’ai vu ton tweet sur le manque de réaction, j’ai relu et vu le com de Yann.
    Les mecs je vous comprends pas.
    Personne vous force à faire du crade ou de l’illégal.
    L’énergie que vous mettez dans vos projets actuels qui vous déplaisent, transposez la dans des projets valorisants pour vous ou pour les autres.
    On peut encore s’amuser, gagner sa croute sur le net en pouvant dormir tranquille sur ses deux oreilles.
    Du coup je me demande si j’ai bien tout compris dans vos propos.
    Vous vous plaignez (le mot n’est pas juste mais je trouve pas mieux) de faire du fric facilement avec des techniques borderline parfois. Mais vous n’avez pas le couteau sous la gorge. Donc soit vous le faites et vous assumez mais se plaindre je comprends pas.
    Que ce soit clair, je ne critique pas vos choix ni ceux des autres. je les respecte même. Moi je me suis toujours interdit certaines niches, stratégies qui pourraient potentiellement nuire de manière directe à quelqu’un.
    Bref éclairez moi, je vous suis plus.
    Et pas de soucis pour en parler en privé, autour d’une verre, d’une bouteille, d’une table… bref on a notre excuse pour bouffer et picoler 🙂

    • Yann 11 décembre 2015 Reply

      J’ai peut-être donné l’impression de me plaindre alors que ce n’est pas le cas, j’assume ce que j’ai fait et ce que je fais maintenant, d’autant que je n’ai jamais eu de patron et que je décide donc de ce que je veux faire du matin au soir, ça serait illogique de m’en plaindre.

      Pour moi le débat c’est pas faire de la qualité ou du crade (d’ailleurs je fais généralement les deux, ça s’appelle du « référencement de qualité »), ça englobe globalement le « web ».

      Pour contextualisé, j’en suis à ma troisième boite (4 redémarrages à zero), mes sites ont fait quelques millions d’euros de commissions d’affiliation. Je suis juste arrivé à la fin de mon intérêt pour l’édition de sites webs et surtout pour le seo, mais je joue encore quelques parties parce que la soupe est bonne.

      • RaphSEO 11 décembre 2015 Reply

        Ok, j’ai mal interprété ta 1ere phrase alors. mea culpa. on boira quand même un coup ? 😉

        • Yann 11 décembre 2015

          Si on parle pas de SEO ouais, grave.

    • Bertrand 11 décembre 2015 Reply

      Ah, OK, une incompréhension source du manque de réactions, ça me va !

      Nan écoute je fais le même job que n’importe qui, toi y compris pour ta partie MFAT, c’est ça le truc.

      On a juste une différence de perception sur ce que l’on considère comme « crade » (y’a bien pire, on est OK, mais y’a bien + clean aussi), ou sur ce qui permet de « dormir tranquille sur ses 2 oreilles ».

      Dans notre job, on fait par exemple (ou pas, c’est juste histoire de donner un aperçu) :

      • pose de liens sur des sites qui n’ont rien demandé (spamco, Zenno, LFE…), juste pour ranker, ce qui nuit aux sites en question et à leurs webmasters
      • rédaction d’articles totalement inintéressants, abrutissants (ex : buzz alakon), dans le seul but de faire du trafic et de le monétiser
      • rédaction d’articles que l’on va poser sur un site de CP ou annuaire, dont le seul traf provient de webmasters, et dont le seul but est d’influencer le classement de nos sites sur Google
      • surexposition publicitaire des gens qui visitent nos sites, mise en avant des produits/services les plus rémunérateurs, affiliation masquée
      • copiés/collés d’images ou de textes, sans avoir rien demandé à personne

      Quand tu réfléchis à toutes ces actions, c’est au mieux d’une inutilité profonde, au pire néfaste au web en général, ou à des gens.

      Alors, y’en a qui dorment sur les 2 oreilles avec ça, plein, tous les jours, pi d’autres comme moi là, qui font une pause éthique (avant de dormir de nouveau sur mes 2 oreilles, certainement).

      Personne ne se plaint, m’enfin pas ici en tout cas. Je dis l’assumer, et c’est bien le cas : je, fais, de, la, merde (toute relative, mais de la merde quand même) et j’en acceptais pleinement, au moins jusqu’ici, les conséquences. Mais assumer ne veut pas dire fermer les yeux ou ne pas remettre en cause son modèle. C’est là que j’en suis (avant je l’espère de passer rapidement à autre chose), d’où cet article.

      Parallèlement, évidemment (et pas sûr que ce soit pertinent de le préciser), je n’ai pas que des sites de merde. Y’en a aussi de bons/utiles dans le lot, mais qui rapportent que dalle, donc je ne pourrais pas vivre qu’avec eux (m’enfin si, aujourd’hui ça pourrait passer mais en mode survie alors, pas trop tenté par l’idée). Dans une certaine mesure, ils compensent peut-être mes merdes niveau karma (comme le fait que + de 50% de mes revenus vont à la « collectivité »).

      Bref, je sais parfaitement que je peux arrêter tout ça en quelques clics, mais je ne gagnerai plus une tune, ou presque, car je ne sais pas faire utile/épanouissant et rentable (Zeu Défi). Pi de toute façon ça n’effacera jamais mes 9 années de spam ou « parasitisme », + ou – violent suivant la conscience de chacun.

      • Bertrand 11 décembre 2015 Reply

        Wow, moche cette grosse liste à puces. Je corrige ça dans la soirée.

      • Arnaud (supergago) 11 décembre 2015 Reply

        On en revient la à une réponse qui va dépendre de tout un chacun, puisque chacun place sa morale là où il le souhaite.

        Pour prendre un exemple hors seo, tu seras peut être choqué d’apprendre (point de vue fictif), que je préférerais avoir mon salaire plein et ne plus contribuer à la collectivité, je n’en ai rien à foutre des autres que je pense à ma gueule.

        Une chose est sure, je suis égoïste mais dois-je m’en sentir mal ? Tout ça pour dire qu’alors que pour toi cet égoïsme serait un sacrilège, moi cela ne m’empêche pas de dormir, à contrario peut-être que tu trompes ta femme (fictif également) et que tu trouve ça normal ce qui pour moi est un sacrilège.

        De la même manière personne n’aura la même morale en terme de seo ! Chacun à ses limites à ne pas dépasser, faire des sites inutiles, je m’en fous, créer des profils 2.0 je m’en fous, spammer les spip de la cnrs pour avoir du trust je m’en fous, par contre spammer le site de quelqu’un qui se donne du mal pour faire quelque chose de bien, je n’y arrive pas et ça ce n’est pas fictif…

        Tu n’auras jamais la réponse à ta question initiale mais si les choses te rendent mal, il faut que tu t’orientes vers autre chose 🙂

    • Laurent Bourrelly 11 décembre 2015 Reply

      Je suis plutôt en phase avec Raph sur le coup.
      Puis « pourrissage » est très relatif. Entre un nazi du W3C et un SEO, la notion va largement fluctuer.

      Cela dit, c’est intéressant que la réflexion soit posée sur un site de CP et annuaires, qui ont toujours été pour moi les liens niveau caniveau.
      C’est juste dommage d’avoir attendu la fin 2015 pour y réfléchir.

      • Bertrand 11 décembre 2015 Reply

        CP et annuaires, liens nazes, oui. Plus level caniveau que spam SPIP CNRS pour reprendre l’exemple de SuperGago, nan j’trouve vraiment pas, car tout le monde est consentant dans le cas des annuaires/CP, alors qu’au CNRS, je crois bien qu’ils subissent.

        J’ai pas attendu 2015 pour y réfléchir non, bizarre que tu évoques cette idée. D’ailleurs ici-même, en février 2012, la réflexion était toute proche : http://boost.bookmarks.fr/philoseophie-201202.html

        Ca revient maintenant sur la table car y’a eu de gros changements dans ma vie, tant au niveau pro que perso.

        • Laurent Bourrelly 11 décembre 2015

          Je ne sais pas si ça élève le débat de comparer les niveaux du caniveau ?
          Tant mieux si t’as démarré la réflexion en 2012, mais as tu avancé depuis ?

        • Bertrand 11 décembre 2015

          Bah déjà je ne vois pas en quoi, à la base, ça élevait le débat de parler du caractère CP de ce site. Je te répondais là-dessus puisque tu l’as évoqué, je ne l’aurais pas fait dans le cas contraire, parce que c’est clair que ce n’est pas le sujet ici.

          La réflexion n’a pas démarré en 2012 non plus mais bien avant, lorsque à un moment (rapidement dans ce métier donc peu après ma création de boîte) t’es trop short face à tes concurrents, et que tu choisis ou non de spammer.

          Sinon, depuis 2012, est-ce que j’ai trouvé une solution qui me satisfait ? Bah non, d’où cet article. C’est pas faute d’y réfléchir presque tous les jours. Ma question récurrente, toujours sans réponse : qu’est-ce que je pourrais proposer d’utile aux gens, qui m’éclate (ou plutôt m’intéresse ce serait déjà beau), et est rémunérateur ? J’arrive même pas à cumuler 2 des ces conditions à l’heure actuelle :-\

  • Inglorious Blaster 11 décembre 2015 Reply

    Il faut dire que tant que c’est facile et rentable, ça reste quand même très difficile de se mobiliser pour faire quelque chose de moins rémunérateur à court terme et de beaucoup plus chiant à mettre en place.

    Je me console en me disant qu’après tout c’est quand même pas mal de R&D tout ce spam et qu’au final, ça peut faire tourner les méninges…

    Bien plus qu’une campagne lambda pour un client lambda sur une thématique lambda.

    La tournure du web, ne donne de toute manière que très peu d’espoirs d’épanouissement dans un projet positif qui motive.

    Alors bon…

  • Salemioche 11 décembre 2015 Reply

    C’est parce que vous ne regardez pas d’assez haut 😀
    Est ce que le web serait meilleur sans les MFA, la plupart du temps avec MFaffil oui, mais avec Adsense pas toujours, on peut faire des trucs ( certes pas bien puissant ) mais qui donne de l’info, cette dernière n’a pas besoin d’etre concentrée dans wikipedia.
    Pour l’affil, certe faire le tampon entre le client et le marchand n’apporte souvent pas grand chose, mais cela nourrit du monde, pas besoin de laisser le tout à une multi-national qui va exploiter ses employés moins bien que vous vos sous-traitant et ensuite laisser dormir le cash directement ou indirectement ( après dividendes ) sur un compte en banque insulaire.
    Le web serait sûrement meilleur, mais pas le monde sans vous les gars 😉

  • Xavier 11 décembre 2015 Reply

    Yo!
    Je suis plutôt d’accord avec Raph dans le sens où spammer/faire du crade/le bourin est un choix et rien ne oblige à le faire.

    En revanche, la ou je me pose quelques questions en ce moment (ouai c’est l’éffet cop21) c’est au niveau de l’impact écologique de ces actions (blast de bourin, spam , emailling)…
    Bref, plus sa va plus je me dit que le SEO c’est pas très Ecolo, mais qui s’en souci..

  • Sophie Lou 11 décembre 2015 Reply

    Bah, tu as aussi l’option de positiver et retourner la situation.

    D’un coté les $ faciles qui rentrent, et de l’autre tu les investis (ou ton temps libre) dans un truc qui te donne bonne conscience/que tu estimes important/qui te donne un bon karma.

  • Inglorious Blaster 11 décembre 2015 Reply

    Je pense sincèrement que ce qu’il me manque, c’est surtout un projet d’envergure dont je sois fier.
    Je pense que je ne suis pas le seul d’ailleurs.
    Un vrai truc, mené de bout en bout, qui puisse se transmettre tant sur le point de la valeur ajoutée que sur le transfert de connaissances.
    On s’éloigne du web et on se rapproche de la pyramide de Maslow, avec le dernier niveau correspondant au besoin d’accomplir.
    Le bon point à retenir là dessus, c’est que lorsque tu arrives à ce niveau d’interrogation, c’est que tu as passé les niveaux critiques pour ton confort quotidien.
    http://semioscope.free.fr/article.php3?id_article=8

  • Edouard 11 décembre 2015 Reply

    Personnelement je ne fais pas encore assez d argent pour vivre de mon « spam » (je gagne autour d un RSA mensuel) mais je bosse en agence a coté et ca reste également le meme genre de spam en tout cas au niveau des pratiques de vente parfois borderline.
    Je pense que tous les métiers disposent de leur part de spam, tous les secteurs d activités contiennent du borderline et il ne faut pas se le cacher : quand y a rentabilité il y a generalement matière à culpabilité.

    Plus concretement et personnelement j ai du mal à me regarder dans une glace lorsque la niche abordée s apparrente à de l abus de faiblesse, autrement dit si j apporte de l information donc une valeur ajoutée mon spam se transforme en travail honnete et gagnant-gagnant (cf l exemple wikipede de Salemioche).

    Pour ceux qui ont l impression de n etre que des parasites qui remplissent leur compte en banque en profitant de la credulité des internautes et des serps, je vous conseille plusieurs choses : le benevolat, le mecenat, le crowdfunding ou encore les incubateurs d entreprise.

    En tout cas c est un sujet intéressant car je pense que cela va plus loin que le spam sur le net, on est dans un vrai débat humain et sociétaire qui je pense concerne beaucoup plus de genre que nous simples webmasters 🙂

  • Doeurf 11 décembre 2015 Reply

    En même temps quand je vois ce que les gens regardent à la télé, je ne vois pas ou est le problème… Les créateurs des émissions ou series pourries doivent/devraient se poser les mêmes question…

    • Bertrand 11 décembre 2015 Reply

      Ca revient souvent ça : « t’inquiète pas, d’autres font bien pire », je sais bien, et c’est vrai, mais c’est regarder ailleurs pour accepter nos propres abus (aussi petits soient-ils), pourtant bien réels. Là n’est pas le but.

      • Doeurf 11 décembre 2015 Reply

        Je parlais plus de l’autre côté, la demande de basse qualité

  • Djibou 11 décembre 2015 Reply

    Je rejoins Yann,

    Je ne suis pas forcément fier dans ces moments ou l’on te demande en quoi consiste TON taff (et que tu ne dis que les parties valorisantes tout en t’efforçant de cacher le « reste » sur certaines thémas).

    Je ne me dédouanerai de rien, ni de mes choix de thémas parfois plus que discutables en tant qu’indépendant ou en tant que salarié : j’avais besoin de manger et remplir mon frigo rapidement, de subvenir aux besoins de ma famille et à mes propres besoins.

    Oui, je vous l’accorde, c’est souvent par facilité. Je monte certains projets en ce moment mais qui sont tellement chronophages et si peu rémunérateurs au départ, que je travaille encore à vide, en attendant, j’ai faim, donc oui je pollue le web à côté sur d’autres secteurs.

    Oui j’ai honte de certains trucs que j’ai fait par le passé mais c’est fait, je peux pas y revenir dessus. Maintenant je tente tant bien que mal de ne plus céder à mes démons (ou facilité, on l’appelle comme on veut) et c’est aussi la raison pour laquelle j’ouvre mes portes aux clients pour qui je ne fais que du « propre » et apporte une vraie valeur ajoutée sur une vision globale.

    @Raph : depuis le temps qu’on se le promet ce verre en privé, il faudrait qu’on se fixe réellement une date 😉

  • Séb 11 décembre 2015 Reply

    Ca pose la question de l’éthique dans le travail et dans la vie en général. Peut-on atteindre ses objectifs à tous prix, peu importe la manière tant que le but est atteint.

    J’ai bossé à une époque pour un site d’e-commerce, le SEO était pas bon, et c’était plus facile pour moi de spammer les boites emails. Bref oui ça marchait, ça faisait le job. Sauf que j’allais à l’opposé de ce que voulaient les gens puisqu’ils n’étaient inscrits à rien.

    Donc oui il y a un confort de vie, mais je crois sérieusement qu’il faut accepter d’en avoir moins et d’être droit dans ses baskets. Ok pour quoi faire dira-t-on ? Ce à quoi je réponds : pour être sur la bonne voie, sans amertume ni regrets, et être fier de ce que je fais. D’ailleurs si tu te poses la question, c’est qu’il y a quelque chose qui te gêne au fond, qui te trouble un peu. Agis bien, tu auras la paix (c’est ma maxime). Change ce qu’il faut, même si ça te coûte. Car au final l’argent ne fait pas le bonheur. Amen 🙂

  • Lens Arme Strong 11 décembre 2015 Reply

    Je suis entièrement d’accord avec Salemioche sur ce qu’il dit.

    Je me retrouve dans ce que tu dis, j’ai fait des choses sales dans le passé (EPO, tout ça…), et je continue encore :
    – Création de liens dégueu (mais je ne le fais quasi plus)
    – Création de sites sans VA
    – Et bien d’autres choses que je ne peux pas citer ici, ça me remplit mon assiette depuis des années…

    Et pourtant, je fais en sorte de toujours lancer des projets à forte VA (comparateur de qualité, qui répondent à des questions d’internautes, etc.), mais dans ta vision, à quoi bon car ils existent déjà ? Je ne suis pas d’accord. Je vais faire mes courses chez Carrefour qui n’est pas tout le temps plein en fin de journée, pourtant il y a un Leclerc à côté ainsi qu’un Auchan. Ils proposent les mêmes services.

    Des sites d’affiliation ne créent très souvent aucune valeur ajoutée, mais il existe quand même de très jolis sites, qui sont là pour gratter des % de l’annonceur et ça me fait plaisir. Certains des sites font RÊVER les internautes, et c’est déjà énorme.

    Concernant le « buzz », j’ai un gros site dans une thema +/- proche, ben selon moi je n’abrutise pas les internautes. Ils rigolent, trouvent ça con, mais s’amusent (exemple concret : mes proches !!!). Bon OK parfois ils gueulent sur la mise en forme des pages qui mettent trop en avant les pubs, mais comme tu le dis, quelqu’un d’autre le fera, le fait déjà, l’a déjà fait…

    Ensuite j’aurais tendance à dire que je suis d’accord avec toi, j’aime pas faire des actions qui ne rendent pas le monde meilleur, mais dans le monde actuel, ne pas être individualiste, c’est se faire manger par le système, et clairement, je ne suis pas encore prêt de vivre d’amour et d’eau fraîche au Népal.

  • Sylvain 11 décembre 2015 Reply

    Chacun mesure le blé à son aune. Dans mon cas, à part certaines thématiques qui me débectent (voyance et crédit à la conso en tête), je n’ai aucun soucis pour « polluer » le web.
    C’est bien d’avoir conscience de «  » et d’assumer, mais dans le cas de 99% des Webmasters/SEO/MFAiste on est extrêmement loin en terme de nocivité de ce qui peut se faire IRL dans l’immobilier, la vente ou le crédit à la consommation.

  • Perceval 11 décembre 2015 Reply

    Bah reverse une partie de tes gains à des associations œuvrant dans tes thématiques ou des thématiques transverses… mais bon ça na changera pas le fond du problème.
    Le vrai problème c’est Google (et la nature humaine) ! Si il faisait correctement son boulot les MFA ne rankerait pas et personne n’en ferait. Dès qu’il y a une faille, il y a toujours quelqu’un pour s’y engouffrer et dès que ça marche pour quelqu’un, il y a toujours d’autres personnes pour le copier…
    Sinon essaie de te trouver un projet pro en dehors du Web. Je sais, ce n’est pas facile mais tant que tu fais du Web bah forcément tu fais ce qui fonctionne et ce qui fonctionne sur le web est en grande partie du spam malheureusement.
    Bisous !

  • david 11 décembre 2015 Reply

    Perceval a tout dit : « tant que tu fais du Web bah forcément tu fais ce qui fonctionne et ce qui fonctionne sur le web est en grande partie du spam »

    Le jour où il ne me sera pas utile de spammer, je ne spammerai plus.

    Pour ce qui est des thématiques, on a quand même le choix, faut pas déconner ; y’a pas que la voyance et le cul qui sont rémunérateurs…

  • Régis Ledzep SEO 11 décembre 2015 Reply

    Bonjour Bertrand,

    Faire du crade, ça rapporte. En tout cas, j’aimerai bien savoir le faire, donc je crois savoir que oui, ça rapporte à ce que je vois.

    Mais si tu profites de ça, pour alors mettre des projets stimulants et clean à côté, alors c’est pas si mal. Puis surtout, si ces nouveaux projets deviennent une source rentable et pérenne de revenus par la suite, c’est encore mieux.

    Et puis, pourquoi est-ce que le crade (je veux dire pauvre en qualité) ça rapporte, c’est bien parce que Google en a un peu rien à foutre finalement. Alors, si ça peut te rapporter à toi qui paye tes impots, ça me dérange moins qu’à Google. Le problème est sytémique, une seule solution, la révolution monsieur le sentimancho de la mancha !

    Régis, fan dans l’ombre 😉

  • Aurélien 11 décembre 2015 Reply

    J’ai gagné des sommes assez importantes en faisant des sites de merde, avec un netlinking efficace (^^), je claquais pas mal en sorties car je me faisais chier et au bout d’un moment j’ai arrêté de faire des MFAs pour essayer de bosser sur des projets plus intéressants. Ça fait 3 ans que je fais ça et m’en porte pas si mal, je gagne ma vie de façon correcte et je suis content de me lever le matin. J’ai perdu quelques 10aines de k€ à cause des projets qui foirent mais ça reste une bonne expérience.

    Le seul truc que je « regrette », c’est que je suis en train de regarder pour acheter un appart et que je « devrais » emprunter sur 25 ans. Au lieu de 7…

Laisser un commentaire

VotreNom@VosKeywords est actif (mais nofollow, ne vous emballez pas !)